Bienvenue sur Envie de Marcher !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute profiter de mon programme Je commence la marche : Cliquez ici pour accéder gratuitement au programme ! Merci de votre visite et à bientôt !

La neige est là … enfin. C’est l’occasion de profiter de vos sites préférés qui pour l’occasion seront recouverts d’un beau manteau blanc. Comment ? En raquette bien sûr ! Accessible partout dès la plaine ou la moyenne montagne, la raquette à neige est l’activité idéale pour les amoureux de grands espaces. Et pour cela nul besoin de forfait, vous marchez en toute liberté. Que l’on soit sportif de haut niveau, randonneur bucolique ou alpiniste émérite, la raquette à neige offre un panel d’utilisation sportive et ludique parfaitement adapté pour une activité à la journée ou même la demi-journée.

Au préalable il est nécessaire d’adapter le profil de la sortie à sa condition physique et sa connaissance de l’activité. La pratique de la raquette en elle-même ne demande pas de capacités particulières et demande peu de matériel pour une initiation.

Il faut tout de même prévoir :

  • une paire de raquette adaptée à votre usage et votre poids. Les stations de ski et les magasins de sport proposent des raquettes à la location. Excellente solution pour une initiation et décider avec l’aide d’un spécialiste quel type de raquette vous convient le mieux.
  • une paire de bâtons de randonnée (ou même de ski) sont utiles pour pousser dans les montées et équilibrer sur le plat et dans les descentes,
  • des chaussures de randonnée imperméables et respirantes,
  • des guêtres pour éviter que la neige rentre dans vos chaussures. Très utile lorsque la neige est poudreuse et profonde.
  • une tenue vestimentaire adaptée aux conditions météorologiques de la journée
  • un petit sac à dos comprenant le nécessaire pour agrémenter votre expédition (casse croute ou barre énergétique, eau, carte IGN locale, boussole, téléphone portable, appareil photo, etc … )
  • de consulter le bulletin météorologique afin de connaître l’état et l’évolution des conditions climatiques.
  • si vous partez explorer des endroits potentiellement à risque : un ARVA (appareil de recherche de victimes d’avalanche), une pelle et une sonde. Et ceci même si le risque d’avalanche n’est pas prononcé. N’oubliez pas que la montagne est un milieu naturel en constante évolution.

Au moment du départ, je vous conseille de vous chausser sur terrain plat, c’est plus facile … La raquette posée au sol, vous devez d’abord fixer l’avant de la chaussure soit par des sangles, soit par le système d’attache rapide qui vient se placer sur le rebord de la chaussure (cela dépend du type de chaussures et de raquettes que l’on a). Vous voilà prêt pour votre sortie.

Lorsque la pente s’élève, il existe différentes techniques de franchissement :

  • En escalier : une technique à utiliser pour des pentes peu inclinées. Cela consiste à se placer perpendiculairement à la pente et à déplacer par alternance une jambe après l’autre. Exactement comme si vous vouliez gravir un escalier. L’usage des bâtons sera utile pour assurer votre stabilité.
  • En canard : on monte les raquettes ouvertes vers le haut de la pente en s’appuyant sur les bâtons placés légèrement sur l’arrière. Cette technique se révèle très efficace avec une bonne coordination.
  • En traversée : pour les évolutions en dévers, la marche se fait une raquette après l’autre en gardant la raquette en aval de la pente toujours bien ouverte. Bien vous aider du bâton en amont pour vous stabiliser.
  • En conversion : on gravit la pente en changeant successivement de direction. Au changement de direction, avec l’aide des bâtons, on met la raquette amont dans le sens inverse de la trace, puis en pivotant, on ramène la raquette aval et la progression continue. Cette technique est très utile à connaître pour une randonnée. Elle vous sera très utile dans des pentes longues. C’est la même technique qui est utilisé pour le ski de randonnée.
  • En cramponnant : Cette technique permet de grimper une pente plutôt raide de face et d’avoir une bonne accroche. De nos jours, la plupart des modèles sur le marché possèdent de petites pointes d’acier ou même des griffes qui facilitent l’accroche. Sur une neige dure, il est important de bien travailler ses appuis en adoptant une position souple sur ses jambes, tout en s’aidant des bâtons. Pour un passage de glace, on frappe avec les raquettes d’un coup sec afin de bien ancrer les pointes dans le sol.

Cette activité reste accessible à tous mais ne doit pas faire oublier que l’on évolue dans un environnement de montagne enneigée où certaines consignes de sécurité doivent être prises en compte. Quand vous partez pensez toujours aux règles de base : ne pas être seul, prévenir de son itinéraire et avoir du matériel de secours

La raquette à neige, une activité vraiment ludique qui permet de prendre un bon bol d’air pur en pleine nature près de chez vous.

A pratiquer sans modération !



L'article vous a plu ? Logo Ebook pour web form POP UP blog

Rejoignez les abonnés à la newsletter et recevez gratuitement mon guide L'équipement indispensable pour la marche sportive. Et en bonus la liste de 12 idées motivantes pour marcher autrement !